"Pour le respect de la vie naissante" - samedi 27 novembre Cathédrale

Publié le

Entrée en Avent 2010

 

Pour le respect de la vie naissante

 

Samedi 27 novembre prochain, le pape Benoît XVI célébrera à Saint-Pierre de Rome les premières vêpres du premier dimanche de l’Avent qui seront suivies d’un temps d’adoration eucharistique. Le pape entend par là remercier Dieu qui, par le don de son Fils, a donné sens et valeur à chaque vie humaine et aussi invoquer sa protection sur chaque être humain appelé à vivre.

 

Le pape souhaite que, dans chaque diocèse, l’évêque préside une célébration semblable et que l’ensemble des communautés du diocèse s’y associent de manière appropriée.

 

Samedi 27 novembre à 16h30, à la cathédrale, je présiderai les premières vêpres du premier dimanche de l’Avent. Toutes les composantes de la pastorale familiale du diocèse m’y rejoindront. Les Vêpres seront ensuite suivies d’un temps d’adoration eucharistique jusqu’à 19 heures.

 

Aux messes du premier dimanche de l’Avent, dans toutes les églises et chapelles du diocèse, on rappellera que la Nativité du Seigneur à Bethléem, que le temps de l’Avent nous prépare à célébrer, est le grand oui de Dieu à la vie humaine : « Par son incarnation, affirme Vatican II, le Fils de Dieu s’est en quelque sorte uni lui-même à tout homme » (Gaudium et Spes, n° 22). On ajoutera en outre, à la prière universelle, une intention spéciale pour le respect de la vie naissante.

 

Plus que jamais, nous sommes appelés à être « le peuple de la vie », selon l’expression de l’Encyclique Evangelium vitae (° 79) et, face au relativisme et à l’utilitarisme qui étouffent la perception de la dignité propre de chaque personne humaine, à promouvoir une culture de la vie et de l’amour.

 

fr. Pierre RAFFIN, o.p.

évêque de Metz

 

 

Voici la prière du pape Benoît XVI pour la vie, à l'occasion de la veillée du 27 novembre prochain, en la basilique Saint-Pierre. Une veillée que le pape a demandée aussi dans le monde entier « pour la vie naissante » (cf. Zenit du 18 novembre 2010).

Prière de Benoit XVI pour la Vie naissante

Seigneur Jésus,

qui, fidèlement, visite et comble de ta Présence

l'Eglise et l'histoire des hommes,

Toi qui, dans l'admirable Sacrement de ton Corps et de ton Sang

nous fais participer de la Vie divine

et nous donnes un avant-goût de la joie de la Vie éternelle,

nous t'adorons et nous te bénissons.

Prosternés devant toi, la source de la vie, et qui l'aime,

réellement présent et vivant au milieu de nous, nous te supplions :

Réveille en nous le respect pour toute vie humaine naissante,

rends-nous capables de discerner dans le fruit du sein maternel

l'œuvre admirable du Créateur,

dispose nos cœurs à l'accueil généreux de tout enfant

qui vient à la vie.

Bénis les familles,

sanctifie l'union des époux,

rends fécond leur amour.

Accompagne de la lumière de ton Esprit

les choix des assemblées législatives,

pour que les peuples et les nations reconnaissent et respectent

le caractère sacré de la vie, de toute vie humaine.

Guide le travail des scientifiques et des médecins,

afin que le progrès contribue au bien intégral de la personne

et qu'aucun être ne soit supprimé ou ne souffre l'injustice.

Donne une charité créative aux administrateurs et aux financiers,

pour qu'ils sachent pressentir et promouvoir des moyens suffisants

afin que les jeunes familles puissent s'ouvrir sereinement

à la naissance de nouveaux enfants.

Console les époux qui souffrent

de l'impossibilité d'avoir des enfants

et, dans ta bonté, pourvois!

Eduque-nous tous à prendre soin des enfants orphelins ou abandonnés,

afin qu'ils puissent faire l'expérience de la chaleur de ta charité,

de la consolation de ton divin Cœur.

Avec Marie, ta Mère, la grande croyante,

dans le sein de laquelle tu as assumé notre nature humaine,

nous attendons de toi, notre unique et vrai Bien et Sauveur,

la force d'aimer et de servir la vie,

dans l'attente de vivre toujours en toi,

dans la Communion de la Trinité Bienheureuse.

 

Publié dans Evénements

Commenter cet article